Poussette et course à pied, le plaisir de courir en famille

poussette de course à pied

Il y a deux semaines, mon fils et moi étions seul à la maison. La météo n’était pas trop mauvaise et nous n’avions rien planifié durant l’après-midi. Du coup, je lui ai demandé si ça le tentait de se faire une sortie « poussette et course à pied« . Comprenez évidement par là une sortie running père-fils, durant laquelle il m’accompagnerait dans son buggy.

Vous vous douté que la réponse n’a fusé : OUIIIIIIIIIIIII PAPAAAAA! Il était évidemment super emballé qu’on parte faire quelques kilomètres ensemble. Généralement, il me voit enfiler mes baskets et ne m’accompagne que rarement…

Ce genre de séance change de la routine quotidienne, tant pour l’enfant que pour le parent. Il s’agit certes d’un effort différent, plus lent et moins structuré, mais les étoiles que mon petit bonhomme avait dans les yeux ne me donnent qu’une envie : recommencer rapidement. Voyons aujourd’hui ensemble comment bien préparer ce type de sortie.

Organisation de la sortie

Avant même de franchir la porte, la première chose à laquelle il faut réfléchir est la planification de l’itinéraire. Quand on court seul, on est libre de choisir son parcours au gré de ses envies.

Lorsqu’on planifie une sortie running avec bébé dans la poussette, autant vous dire qu’il vaut mieux être vigilant sur la configuration du parcours…

La première chose à prendre en considération: votre sécurité à tout(e)s les deux. Evitez les routes à forte circulation ou celles sur lesquelles il est difficile de se croiser. Il arrive fréquemment que des automobilistes me frôle lorsque je m’entraîne seul sur route, que je sois à pied ou à vélo… J’ai difficile à le comprendre en étant seul, je ne pourrais pas le concevoir avec mon fils!

Deuxièmement, veillez à l’aspect pratique de l’itinéraire. Opter pour un parcours sur chemin de terre ou dans les bois n’est peut-être pas la formule la plus adaptée…

Enfin, veillez à la longueur de l’itinéraire. Lorsque je cours seul, j’ai certaines habitudes en matière d’allure, de position du course ou encore de  cadence de course. Lorsqu’on embarque bébé, les choses se corsent!  Une poussette tourne généralement à 5-6 kilos auxquels il faudra ajouter le poids de l’enfant : on dépasse donc rapidement les 10 kilos supplémentaires.

Ces quelques détails peuvent sembler basics, mais ils auront une influence considérable sur la difficulté de l’effort à produire… et du plaisir que vous en retirez…

Choix de la poussette

Je ne vais pas ici réaliser une étude de marché des modèles adaptés à la pratique du running. Par contre, je souhaiterais attirer votre attention sur certains points.

S’il votre poussette habituelle peut faire l’affaire pour une petite sortie occasionnelle,  une pratique régulière nécessitera l’acquisition d’un modèle adapté.

Si vous faites partie des coureuses à envisager l’acquisition d’une poussette de course à pied , retenez que les éléments suivant doivent être pris en considérations :

  • Taille des roues : un critère essentiel ! Les modèles adaptés au running sont équipés de grandes roues afin de pouvoir les pousser plus facilement et s’adapter à différents types de terrains. Pour plus de maniabilité, ces modèles ont équipé de 3 roues. Pensez à privilégier les modèle à pneus pour plus de confort.
  • Roues fixes ou pivotantes : pour la maniabilité. Je préfère personnellement les modèles avec roues pivotantes qui offrent généralement une possibilité de bloquer la route avant si besoin.
  • Suspension : pour le confort de l’enfant. Car même si c’est vous qui poussez, c’est lui qui se trouve dans l’assise et qui va devoir encaisser le relief de la route. Même si vous conseille d’éviter une sortie avec un tout petit, considérez ce point comme un IMPERATIF si vous veniez à l’envisager.
  • Guidon réglable : pour votre confort cette fois. Les bras fixés au guidon, vont constaterez que la position est déroutant au début. Veillez donc à pouvoir adapter la hauteur de celui-ci à votre taille.
  • Freins : pour la sécurité, surtout lorsque vous serez lancée ou courez en descente… Evidemment…
  • Accessoires : catadioptres, éclairage, housse de pluie, porte gobelet… Différentes petites choses pour anticiper les problèmes liés à la météo, à la luminosité ou tout simplement au confort.

La liste n’est évidemment pas exhaustive, si d’autres points vous viennent à l’esprit, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire ou par message. 😉

Sécurité

J’aborde souvent ce point, mais c’est selon moins un incontournable quand on est parent… Je croise trop souvent des coureurs sans éclairage ou vêtements visibles. En plein journée, je peux l’envisager. A la tombée du jour, je trouve cela inconcevable!

En tant que parent, la responsabilité nous incombe de prendre toutes les précautions nécessaires pour protéger nos enfants. Dans mon cas, j’opte systématiquement pour un gillet fluo tant pour mon fils que pour moi. Toujours dans un souci de visibilité, j’ai installé deux éclairages sur la poussette : un blanc à l’avant, un clignotant rouge sur le côté (orienté vers l’arrière).

A titre préventif, j’emporte également une lampe de running à fixer sur la poitrine. Peut-être me confondrez-vous avec un sapin de Noël, mais de cette façon, je suis certain d’attirer l’attention des automobilistes. 😉

Dernière chose, pensez à toujours emporter vos papiers, un peu d’argent et votre portable… A la moindre difficulté, vous serez en mesure de prendre contact avec votre entourage qui pourra rapidement vous rejoindre.

Moment de partage

Vérifier les différents points abordé précédemment vous prendra un peu de temps., Toutefois, cela vous permettra de profiter pleinement  de votre sortie running en famille. Au début, je ne dépassais pas les 2 ou 3 kilomètres. Je voulais m’habituer avec cette nouvelle façon de courir et souhaitais laisser le temps à mon fils de s’y adapter également.

A présent, nos sorties sont un peu plus longues mais leur longueur est toujours décidée ensemble. Je l’interroge systématiquement afin de savoir s’il préfère partir plus ou moins longtemps. Ce moment de partage doit vous plaire à tout(e)s les deux.

Si votre enfant n’est pas enthousiaste, privilégiez la voie de la sagesse et postposé la sortie à une autre fois.. Les opportunités seront encore nombreuses… 🙂

D’ici là, bonne course et soyez prudentes.

@+,

Manu

 

Vous êtes coureuse débutant? Jetez un oeil à mes 10 vrais conseils pour bien débuter la course à pied. Coureuse expérimentée? pourquoi ne pas faire ressortir la traileuse qui est en vous? Pensez consulter les autres articles blog. Débutante, food, alimentation,  entraînement. Des sujets variés abordés chaque semaine et vous étant spécialement destinés Mesdames.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.